L’HÔTELLERIE-RESTAURATION : LES DIX TENDANCES 2024 SELON UNE ÉTUDE DE L’ÉCOLE HÔTELIÈRE DE LAUSANNE admin 20 février 2024

L’HÔTELLERIE-RESTAURATION : LES DIX TENDANCES 2024 SELON UNE ÉTUDE DE L’ÉCOLE HÔTELIÈRE DE LAUSANNE

Deux professeurs à l’Ecole Hôtelière de Lausanne , Jean-Philippe Weisskopf et Philippe Masset, ont mené une étude pour identifier les dix principales tendances de l’hôtellerie-restauration en 2024.

Jean-Philippe Weisskopf indique : «Il s’agit de trouver un équilibre entre l’innovation technologique et notre besoin profond de relations humaines et d’expériences authentiques, et de voir comment cela se traduira dans les développements les plus importants de cette année».

L’étude détaille les points clés sur lesquels se concentrer. Des améliorations sont nécessaires pour fidéliser les salariés (salaires, horaires de travail, formations pour évoluer au sein de l’entreprise). Le recours à la technologie (intelligence artificielle et autres) est également indispensable : services sans contact, permettant aux clients de se rendre à tout moment, communication instantanée via WhatsApp, mais aussi formation accrue des collaborateurs à travers la réalité.

Pour offrir des expériences hyper-personnalisées, l’analyse des données clients est essentielle. Moins préoccupants pour les gens ordinaires, les prix des vins fins et de l’immobilier, qui ont augmenté de façon exponentielle après Covid, semblent se stabiliser.

L’expérience avant tout

L’étude rappelle l’importance croissante de «l’expérientiel» dans le domaine de la gastronomie. Les restaurants, les hôtels ou autres, qui sont appelés à «se réinventer», ose l’étude, proposent des ateliers culinaires, des cuisines sensorielles, des repas de qualité à emporter, etc. Les bars devraient inclure des boissons sans alcool dans leur offre pour accompagner les repas, en lieu et place du vin.

Le gaspillage alimentaire, l’approvisionnement local et les constructions durables sont tous examinés par les clients en raison de la tendance à « l’hospitalité verte ».

Il existe maintenant certaines organisations qui offrent un « tourisme régénératif » qui est encore plus bénéfique que de ne pas polluer. Finalement, utiliser les réseaux sociaux de manière appropriée est crucial. Par exemple, montrer les coulisses d’un établissement permet de donner une vision plus authentique des lieux.

Écrire un commentaire
Your email address will not be published. Required fields are marked *